Projet 2016-2019

Développer l'action éducative,
sociale et culturelle
pendant le temps libre à Nantes

 

Le projet

Le projet de l’Accoord s’appuie sur cinq grands principes : le développement durable, le développement de la coopération, le respect des droits fondamentaux, le respect de chaque personne et la convergence entre proximité et globalité. L’Accoord contribue à la construction d’une ville « harmonieuse » où chacun peut exercer sa citoyenneté de manière active et créative. L’Accoord a pour objectif de favoriser la participation des habitants dans ses équipements et activités tout en invitant les Nantais à s’impliquer dans la vie des quartiers.

Le centre socioculturel

C’est à partir des centres socioculturels que se concrétise le projet de l’Accoord. Ces équipements, fortement identifiés, ont pour fonction d’accueillir les habitants et les associations sur chaque quartier. À partir de son projet social, et en lien avec son quartier, le centre socioculturel doit favoriser la rencontre et l’accès à des activités culturelles, sportives et de loisirs diversifiées. Respectueux du principe de laïcité, les centres socioculturels doivent garantir pour chacune et chacun l’accessibilité, l’égalité, la non discrimination.

L'économie sociale et solidaire

L’Accoord adhère aux valeurs de l’économie sociale et solidaire (ESS). Tous les projets des centres socioculturels se doivent de respecter l’environnement, de privilégier les coopérations et les échanges, ainsi que l’achat local et responsable. Le travail éducatif de l’Accoord sur le sujet doit encore être accru. L’Accoord met en oeuvre les vingt chantiers prioritaires programmés dans son « Agenda 21 ». L’Accoord veut privilégier les partenariats avec les acteurs de l’ESS.

Eduquer et former pour participer et s'impliquer dans la vie locale

L’Accoord déploie un programme ambitieux de formation à la participation à la vie des quartiers. L’Accoord a la volonté de s’impliquer fortement dans les dispositifs de dialogue citoyen et d’interpeler les pouvoirs publics sur les questions éducatives, sociales ou culturelles. L’Accoord promeut et demeure très impliquée, via le projet éducatif de territoire (PEDT), dans des projets visant le développement de la participation des enfants et des jeunes.

Contribuer à l'appropriation des espaces numériques

L’Accoord doit jouer un rôle plus important dans l’appropriation des espaces numériques (fonctionnement d’internet, des réseaux sociaux, etc.) par tous, et principalement par ceux qui s’en sentent les plus éloignés. L’Accoord doit être acteur de la réduction de la « fracture numérique ». La formation, l’accompagnement des publics, la démystification et la réflexion doivent être les leviers de l’action mobilisés en direction de tous les publics. Le fonctionnement de l’Accoord lui-même doit intégrer plus fortement ce nouvel environnement. Un travail partenarial sur le sujet s’impose.

Renforcer la participation à la vie associative

L’Accoord doit aborder une nouvelle étape de son développement associatif : c’est une nécessité pour maintenir et développer son action. Le renforcement de la formation des bénévoles, le renforcement de l’information seront à la base de cette nouvelle étape. En cohérence avec la charte de fonctionnement associatif, les conseils d’équipement doivent pouvoir expérimenter de nouvelles compétences. La vie associative de l’Accoord doit se renforcer sur les Grands quartiers.

L'action culturelle

L’Accoord revendique sa place d’acteur culturel nantais, créateur, médiateur et diffuseur. Les projets à l’initiative des centres socioculturels, via les Grands quartiers, doivent être encouragés et promus de façon plus forte. Les projets à dimension interculturelle, les pratiques artistiques amateurs, et la culture scientifique et numérique, feront l’objet d’une attention particulière. L’Accoord poursuivra son implication dans certaines grandes manifestations culturelles initiées par la ville de Nantes. La visibilité et la cohérence de la programmation culturelle à l’échelle de la ville seront renforcées.

Favoriser et promouvoir l'engagement

L’Accoord fait une priorité de l’engagement en général, de celui des jeunes en particulier, dans son action éducative sociale et culturelle. Un travail important avec les professionnels doit être conduit sur ce sujet. Des dispositifs dédiés, notamment aux jeunes adultes doivent soutenir cette priorité. L’information et la communication sont essentielles en la matière. Les Grands quartiers constituent l’espace de repérage et de soutien idéal pour promouvoir l’engagement.

L'intergénérationnel

L’Accoord développe des activités en direction de tous les âges de la vie. La question de l’intergénérationnel doit être au coeur des projets sociaux, donc au coeur de l’attention des équipes professionnelles. Le travail engagé sur la fonction accueil dans les centres socioculturels doit être ancré dans une volonté de rencontre et de croisement des publics d’âges différents. Les partenariats associatifs noués par l’Accoord doivent être à l’image de cette volonté d’être attentif à l’intergénérationnel.

La continuité éducative

La dimension éducative dans les projets sociaux des centres socioculturels doit encore être renforcée. Le travail engagé sur le développement de la qualité éducative des accueils de loisirs, des ludothèques, des bibliothèques, des ateliers d’accompagnement à la scolarité, doit être poursuivi. L’Accoord doit poursuivre, avec la Ville, sa forte implication et sa forte contribution dans la démarche de traduction du projet éducatif de territoire au plan des quartiers nantais. Notre conviction de la nécessité d’une approche globale de l’éducation, y compris dans le temps libre, doit pouvoir s’exprimer dans ce cadre.

L'égalité

La question de l’égalité reste un sujet d’attention permanent. Si les équipements de l’Accoord accueillent, sur le principe, tous les Nantais de la même manière quelles que soient leur conditions sociales, il n’en demeure pas moins que des questions comme l’accès aux droits, la lutte contre les discriminations, l’attention au public en situation de handicap doivent rester des objets d’attention et de veille. Sur cette question de l’égalité, la vocation éducative de l’Accoord doit aussi se traduire concrètement dans des programmes d’action en direction des plus jeunes.

Dernière mise à jour : août 2017